Paris Comics Expo : Un succès mérité

par | 13 Mai 2016 | Communication Externe, Salons et expositions

Pour sa quatriéme édition, Paris Comics Expo fait sa mue.
Un nouveau lieu, l’espace « Evénement » du parc floral de Paris, et nouvelle organisation de l’espace, plus grand, plus clair.

Durant les trois jours que le salon a duré, les visiteurs ont pu voir Wonder woman discuter avec Captain America et Batman croiser Dark Vador.

Origin Story

Au début de cette aventure, trois personnes courageuses et passionnées, Arnaud Lapeyre, Claude Aujaud et Anne Magné, qui ont fondé le salon en 2012.

Au même moment, Comic Con, encore rattaché au salon du manga et de la japanimation, Japan Expo, bat son plein.
Avec peu d’illustrateurs et la présence de nombreux produits dérivés. C’était la petite soeur de Japan Expo Paris.

Avec l’arrêt de la Comic Con en 2014, il ne resta que Paris Comic Con comme représentant des salons dédiés au comics.

Le comics américains ont toujours été peu représenté parmi les salons spécialisés. Après 2010, il y a eu un boom des salons dédié aux mangas, et la japanimation attirant principalement les 15-24 ans, Japan Expo en tête. Mais malgré le succés populaire des films de super-héros comme Iron Man ou Avengers côté Marvel, et les films Batman réalisé par Christopher Nolan côté DC, il n’y a pas eu de nouveaux salons dédiés à ce medium. D’où l’idée de ces trois passionnés de créer leur salon avec les principaux artisans du médium, les illustrateurs et les scénaristes.

Et cela marche, cette année près de 17 000 personnes ont foulé le sol du salon, certains venus rencontrer leur illustrateur et faire dédicacer leur comics préféré, d’autres curieux ont déambulé dans les allées du salon.

Reboot

Pour cette quatriéme édition, le salon a fait son reboot avec un déménagement à l’espace « Évènement » du parc floral de Paris. Mais aussi pris le temps pour réfléchir à son orientation. Résultat, une plus grande place alloué aux artistes, plus de 25% de la surface du salon leur ayant été consacré, une proportion unique.

Les maisons d’éditions ont également répondu présent, avec des noms comme le French Paper Art Club, Bragelonne, Hugin & Munnin et Urban Comics, qui ont présenté leurs futures parutions de l’année 2016.

Entre les expositions, les animations, les conférences et les dédicaces, le salon fut des plus complet et a brossé une large part de la culture des comics.

Autre nouveauté, la mise en lumière d’un autre pan de cette culture comics, la présence d’acteur de renom qui ont animé le salon à travers des séances de dédicaces, des questions / réponses et des rencontres avec les fans. Une association n’a, part ailleurs, pas ménagé ces efforts, l’association R2 Builders, qui ont animé les allées avec leur R2-D2 grandeur nature.

Ce qui a permis aussi une hétérogénéité du public, des familles amateurs de comics papiers, des jeunes qui ont découvert le comics à travers les films de super-héros, et des cosplayeurs qui ont portés leur plus beau costumes durant le week-end.

Paris Comics Expo V Comic Con Paris

Quand on dit Paris Comics Expo, la Comic Con Paris n’est jamais loin dans les esprits. On peut dire que se sont les deux faces d’une même piéce.

Après une dispiration en 2014, la Comic Con a fait son grand retour en 2015, ce qui a provoqué le report de Paris Comics Expo de six mois à mars 2016.

Derrière la Comic Con Paris se cache un des grands noms des salons grands publics et professionnels en France, Reed Exposition.
La Fiac, c’est eux. Maison & Objets, aussi. Paris Photo, idem.

Là où la Comic Con Paris ressemble à un industriel bien rodé, la Paris Comics Expo serait un petit artisan avec ces recettes bien à lui. Assez peu de produits dérivés, une présence des éditeurs, une large vitrine pour les illustrateurs, qu’ils soit connu ou non, et des petits plus qui rendent le salon sympatique.

Voici une recette qui fonctionne, et qui a permis au salon de quasiment doublé le nombre de visiteurs entre la troisiéme édition et celle-ci.

Comic Con Paris et Paris Comics Expo possédent deux philosophies differentes, deux manières différentes d’organiser un salon.

Sequel

Et après, quel avenir pour Paris Comics Expo, il est vrai que cela sera compliqué de faire mieux, mais on peut compter sur les organisateurs pour tenter de relever le défi.

Le salon peut encore s’agrandir, la place ne manque pas, de nouvelles activités sont possible et une ouverture plus grande sur les films et séries télévisées adapté de comics est sans doute envisageable.

Flavien Onfroy

Flavien Onfroy

Co-fondateur

Passionné par les nouvelles technologies, d'aucuns pourraient m’appeler un "geek", je suis à l'affût des technologies qui peuvent modifier ma façon de regarder mais aussi de concevoir l’architecture. Je m'interesse à toutes les formes d'arts, autant comptemporain que classique. 

Share This